De Sighnaghi à Telavi

8 juillet, kilomètres aujourd’hui : 63
Kilomètres depuis le début : 3277

Départ tôt ce matin, en ayant peu dormi parce que j’ai suivi la soirée électorale le plus longtemps possible avant de fermer le PC : il était tard, il y a deux heures de décalage ici avec la France... Mais je roule l’esprit plus détendu, c’est un grand soulagement que les nazis n’aient pas eu la majorité.

Grande descente depuis Sighnaghi, le temps est encore orageux et les montagnes du Caucase n’apparaissent pas nettement.
C’est surprenant de voir qu’il ne reste qu’un filet d’eau dans les rivières alors que deux jours avant les canalisations d’irrigation débordaient.

Après avoir suivi un moment une route des vignobles j’arrive à Tevali. Ville plus grande mais qui me semble aussi plus intéressante que Sighnaghi : beaucoup de monuments en bon état bien mis en valeur (à part les bagnoles qui stationnent n’importe où, ce qui gâche)

Demain si je me suis bien compris avec ma logeuse (elle a passé dix ans en Italie alors j’utilise mes rudiments d’Italien pour communiquer) je devrais visiter un vignoble. On est dans la capitale du vin de Géorgie ici !


     

Vos commentaires

  • Le 8 juillet à 18:31, par Dominique En réponse à : De Sighnaghi à Telavi

    Bonsoir Jacques,
    Quel soulagement !!! j’étais hyper stressé et rassuré quoiqu’en colère : je ne veux plus entendre ATTAL qui malgré tout reste pour un bail avec sa bande et Macron qui va tout faire pour confisquer la 1ère place de la gauche malgré toutes les circonscriptions où elle s’est désisté ( 2 fois plus que "Ensemble"). Tous les analystes s’accordent pour dire que les grands gagnants du "barrage" sont les Macronistes... Rien est joué pour la suite même si le pire nous est évité aujourd’hui.
    Cela dit la région que tu visites a l’air sympa et je te conseille de faire un break pour fêter tout cela et de profiter des vins géorgiens qui ont jusqu’ici très bonne réputation : dégustons, dégustons...
    Bonne soirée. Carpe diem et tchin tchin.
    Dominique

    Répondre à ce message

    • Le 8 juillet à 19:32, par Jacques Bouthier En réponse à : De Sighnaghi à Telavi

      Yep !
      J’ai déjà gouté plusieurs vins géorgiens. Un blanc qui m’a fait penser au resine grec (de loin tout de même) et un rouge "dry" que j’ai trouvé très fruité, qu’est ce que ça doit être quand c’est fruité et pas dry ^^ Et ce soir ma logeuse m’a amené un vin à la couleur bizarre : je ne suis pas sûr d’avoir bien compris mais c’est un mix de blanc et de rouge. Surprenant mais ça se boit !!

      Et on peut arroser ça tranquillement 🙂 tchin !

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]