Igdir-Rize en bus, puis de Rize à Fındıkli

21 juin, kilomètres aujourd’hui : 66
Kilomètres depuis le début : 3277

Petite journée de restauration à Igdir : journée tranquille et lessive. Petites visites du cimetière qui comprend des stelles arméniennes et du parc à coté, ouvert de 7h du matin à 23h pour accueillir les gens et leurs enfants qui veulent profiter de la fraicheur.
Le lendemain je prends le bus pour Rize.Le bus devait partir à 11h, on me demandait d’être là à 10h en fait le départ sera à midi... Et à nouveau le chauffeur de bus réclame un prix pour le vélo. On discute avec le jeune de l’agence qui m’a vendu le ticket et le chauffeur et je baisse le prix du vélo par deux. Bon marchandage, je n’ai pas l’habitude ^^
Le bus arrive tard à Rize, depuis l’otogar je fonce au café qui doit m’accueillir et ouf il reste ouvert assez tard.
Je dors donc dans le café, relativement bien.

Samedi matin ciel mitigé qui m’obligera à mettre les vêtements de pluie un moment.

Mais le souci c’est l’hébergement. Le matin j’avais préféré prendre un appart pas trop cher. Je leur ai demandé de m’envoyer les coordonnées GPS mais ils n’ont pas répondu alors je suis bien obligé de me fier à l’appli booking qui m’envoie sur google maps. Le tracé m’inquiète parce que je trouve qu’il sinue beaucoup et effectivement ça monte raide à plus de 15% mais surtout la route n’aboutit pas. Je demande aux gens, je renvoie un message qui reste à nouveau sans réponse, j’appelle le tel donné sans réponse, et l’assistance de booking m’informe qu’ils me répondront dans les 24 heures... super. Au bout d’un moment à tourner j’en ai assez et je demande au premier hôtel que je trouve sur mon chemin, pas plus cher que l’hôtel fantôme et avec le petit déjeuner en prime.
J’ai perdu pas mal de temps et j’envie les gens qui se baignent sur la plage, mais j’ai la flemme de retourner chercher mon maillot. Je finis par me joindre aux badauds qui viennent pique niquer et regarder le coucher de soleil sur la mer noire.
Magnifique.
Demain Batoumi et la Géorgie.


     

Vos commentaires

  • Le 25 juin à 07:53, par Marie B En réponse à : Igdir-Rize en bus, puis de Rize à Fındıkli

    Bonjour Jacques,
    Alors, tu joues les prolongations, tu as bien raison, tandis qu’ici la vilaine campagne dégouline de médiocrité... Bien sûr nous ferons front, mais la tactique présidentielle de dissolution est une trahison, un coup de couteau dans le dos, une échelle diabolique pour les fachos..... Je n’en reviens toujours pas.....
    Je pense bien à toi, merci pour ce journal de voyage, c’est devenu le feuilleton de l’été !
    Take care
    Je t’embrasse
    Marie

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]